Faire vacciner son chiot

Au début de sa vie, le chiot possède les anticorps de sa mère, contenus dans son lait. Ils le protègeront pendant les premières semaines contre les maladies. Lorsqu’il grandit, il devra développer sa propre immunité. Il est donc important de vacciner votre chiot afin de s’assurer qu’il grandira en bonne santé.

Voici un panorama des différents vaccins qui permettront de prévenir des maladies suivantes :

Les vaccins classiques : CHLP

Maladie de Carré : il s’agit d’une affection grave très contagieuse qui atteint tout d’abord le système respiratoire de votre chien. Cette maladie se caractérise par de la fièvre, une conjonctivite et une baisse de l’appétit.

Hépatite contagieuse canine ou maladie de Rubarth : cette maladie rare reste très contagieuse. Elle entraine des troubles digestifs par nécrose du foie et touche plus sévèrement les chiots.

Leptospirose : cette maladie, toujours d’actualité, est généralement transmise par les urines des rongeurs. Elle atteint le foie et les reins et peut être fatale.

Parvovirose : il s’agit d’une maladie grave, contagieuse et très répandue. Elle se traduit par une diarrhée hémorragique qui peut entrainer la mort de l’animal. On constate un taux de mortalité très élevé chez les chiots.

Les autres vaccins

La rage : cette maladie infectieuse très grave et mortelle peut se transmettre à l’homme. Le virus se propage dans le cerveau et se traduit par des symptômes nerveux. Les principaux symptômes étant l’agressivité et une forte sécrétion de salive. Elle peut être furieuse ou paralytique.

La toux de chenil : c’est une affection qui se traduit par une toux forte chez votre animal. On la rencontre principalement dans les élevages et les pensions. Il est désormais obligatoire de vacciner son chien pour pouvoir le placer dans les chenils.

Dans le Sud :

La leishmaniose : c’est une maladie chronique transmise par le phlébotome : une sorte de petit moustique. Attention ! Il s’agit d’une maladie grave et transmissible à l’homme.

Ă€ la campagne :

Piroplasmose : la piroplasmose est une maladie transmise par les tiques, qui détruit les globules rouges. Les symptômes principaux sont un manque d’appétit, de la fièvre et des vomissements.

Maladie de Lyme : cette maladie est également transmise par les tiques. Fièvre, fatigue et douleurs articulaires sont des symptômes fréquents chez les chiens atteints de cette maladie.

Les vaccins contre la piroplasmose et la maladie de Lyme doivent être prescrits avant la période d’activité des tiques, c’est à dire avant le printemps.

Quand dois-je vacciner mon chien?

Premières injections

Le chien doit se faire vacciner à partir de l’âge de 8 à 10 semaines, une seconde vaccination a lieu 3 à 4 semaines après la première injection. On parle de primo-vaccination.

Le cas particulier de la rage :

Contrairement aux autres vaccins, celui de la rage doit être effectué minimum trois mois après la naissance du chien. Le rappel a ensuite lieu tous les ans.

Aucun vaccin n’est obligatoire sauf dans le cas d’un voyage à l’étranger ou si votre chien appartient à une catégorie 1 ou 2. Certaines pensions demandent également que les chiens soient vaccinés.

Votre chien doit obligatoirement être identifié par puce électronique ou par tatouage.
S’il doit aller à l’étranger, la puce électronique, le passeport rempli par votre vétérinaire et la vaccination contre la rage sont obligatoires.

Notons que dans certains pays, notamment en Afrique ou au Japon, une prise de sang est obligatoire pour vérifier si les taux d’anticorps anti rabiques sont suffisants. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire à Lyon pour avoir plus d’informations avant votre départ à l’étranger avec votre animal.

Les rappels :

Il est conseillé de vacciner tous les ans votre chien pour booster les anticorps vaccinaux et continuer à le protéger des maladies infectieuses.





Site mis à jour le 3 novembre 2017

  visiteurs

Copyright © 2005-2016